Suivez nous

Football

Arsenal-Bayern : William Saliba, joker des Gunners

Arsenal mise sur son roc défensif William Saliba, joyau du royaume à l’éclat moins brillant en France, pour stopper deux bourreaux historiques, le Bayern Munich et Harry Kane, mardi (21h00) à Londres en quart de finale aller de la Ligue des champions.

La dynamique penche grandement en faveur des « Gunners », leaders de Premier League à l’attaque explosive et à la défense de fer, un double visage conquérant encore vu samedi à Brighton (3-0).

A l’inverse, le « Rekordmeister » a bu la tasse contre Dortmund puis Heidenheim avant son déplacement à l’Emirates, deux défaites (2-0 et 3-2) coup sur coup qui enterrent quasiment ses chances de titre en Bundesliga.

L’histoire européenne incite à la prudence, néanmoins. Arsenal dispute son premier quart de finale de C1 depuis 2010 face à une équipe munichoise qui n’en a manqué que deux entre-temps.

Et au jeu des confrontations directes aller-retour, les Allemands ont toujours pris le dessus. Sur les sept huitièmes de finale disputés par Arsenal de 2011 à 2017, le Bayern l’a rencontré et éliminé trois fois: en 2013, 2014 et 2017, avec un sévère 10-2 en cumulé à cette dernière occasion (5-1 à l’aller et au retour).

Pour briser la série, les Anglais misent en grande partie sur William Saliba, pilier de la défense du haut de ses 23 ans. L’international français empile les « masterclass » et les compliments pleuvent.

Beaucoup rappellent combien son absence sur blessure en fin de saison dernière avait handicapé Arsenal dans la course au titre, à commencer par son capitaine Martin Odegaard.

« Il manquerait à n’importe quelle équipe dans le monde, vous voyez la qualité qu’il a en défendant avec le ballon, c’est un joueur tellement complet. Nous avons beaucoup de chance de l’avoir et je suis heureux qu’il soit en forme maintenant », a affirmé le Norvégien le 31 mars dans la foulée du choc à Manchester contre City (0-0), où Saliba a été désigné « homme du match ».

Le Français avait parfaitement muselé Erling Haaland et il lui faudra reproduire cette performance, mardi, contre un Harry Kane intenable.

Le capitaine de l’équipe d’Angleterre a illuminé la grisaille bavaroise en étant impliqué dans 50 réalisations (38 buts, 12 passes décisives), une performance unique dans les cinq championnats majeurs en Europe.

« De manière générale, c’est décevant de ne pas être plus haut en championnat. Je suis venu ici pour marquer des buts et aider l’équipe autant que possible », disait-il après un quatrième triplé contre Mayence, le 9 mars. L’attaquant évoquait des « sentiments mitigés » et espérait, avec la C1 en tête, que « certains » de ses objectifs « pourront être atteints d’ici à la fin de la saison ».

L’ancien buteur emblématique de Tottenham retrouve une équipe d’Arsenal qu’il avait l’habitude d’égratigner dans le sulfureux derby du nord de Londres, dont il détient le record de buts (14 en 17 matches de Premier League).

Le duel s’annonce croustillant avec Saliba et offre au Français l’occasion de briller sur la plus grande scène continentale, étalon de référence pour le sélectionneur Didier Deschamps.

Le patron des Bleus ne perçoit pour l’instant pas l’ancien défenseur central de Saint-Etienne, Nice et Marseille comme un titulaire, même s’il l’a été contre le Chili (3-2) en mars.

« Il fait une bonne saison, et je le vois alterner des choses qui me plaisent un peu moins aussi », a répondu « DD » durant le rassemblement, à un journaliste qui soulignait le haut niveau atteint par Saliba à Arsenal.

Le natif de Bondy souffre parfois de la comparaison avec ses concurrents en sélection, comme Dayot Upamecano, dont les prises d’initiative et les décalages agissent comme une rampe de lancement plus efficace.

Mais « Upa » est dans le dur actuellement avec le Bayern, entre cartons rouges et passages prolongés sur le banc des remplaçants.

A Saliba de marquer des points, mardi, pour renforcer encore davantage sa stature, à deux mois du début de l’Euro (14 juin-14 juillet) en Allemagne.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Football