Suivez nous

Football

Bayern-Réal : dos à dos !

Au terme d’une rencontre à rebondissements, avec un penalty de chaque côté, le Bayern Munich et le Real Madrid se sont séparés dos à dos, avec un match nul (2-2) en demi-finale aller de la Ligue des champions mardi.

Tout se jouera donc dans huit jours au stade Santiago Bernabeu, pour une place en finale à Wembley le 1er juin, entre les deux plus grands clubs de l’histoire du football européen.

Les 75.000 spectateurs de l’Allianz Arena sont passés par de véritables montagnes russes pour ce classique des classiques du foot européen entre les 14 titres de champions d’Europe du Real d’un côté et les 6 du Bayern Munich de l’autre.

D’abord l’enthousiasme d’une entame de match dominées par le Bayern et les occasions de Leroy Sané, (1re minute) ou Harry Kane (5e).

Ensuite par la désillusion quand l’attaquant brésilien de Madrid Vinicius a ouvert le score, servi par une lumineuse passe de Toni Kroos, symbole du réalisme caractéristique du Real dans la compétition reine du football européen.

Les supporters munichois ont ensuite connu en seconde période quatre minutes de pure euphorie entre la 53e et la 57e minute.

En percussion et grâce à l’appel de Joshua Kimmich, Leroy Sané a pu rentrer dans la surface de réparation et tromper d’une puissante frappe du pied droit le gardien ukrainien de Madrid Andryi Lunin.

L’égalisation de Sané a été immédiatement suivi d’un penlty en faveur des Munichois provoqué par Jamal Musiala sur une faute de Lucas Vazquez.

Et qui d’autre que Harry Kane pour mettre le Bayern devant au score et faire trembler la maison madrilène, invaincue en match sur 90 minutes depuis le 24 septembre et un revers contre l’Atlético Madrid en Liga espagnole (l’Atlético a également éliminé le Real en quarts de Coupe d’Espagne, mais après prolongation)?

Arrivé à l’été 2023 à prix d’or, Kane justifie semaine après semaine l’investissement du Bayern de plus de 100 millions d’euros pour l’arracher de Tottenham et en faire le remplaçant sur le terrain et dans les coeurs des supporters du Bayern de la machine à buts polonaise Robert Lewandowski.

Comme à son habitude, le capitaine de la sélection anglaise a transformé le penalty pour inscrire son huitième but en Ligue des champions, rejoignant Kylian Mbappé en tête du classement des buteurs, son 43e cette saison en y ajoutant les 35 en Bundesliga.

Mais cette huitième demi-finale entre le Bayern et le Real (trois qualification pour la finale pour le Real contre quatre pour le Bayern) a pris une nouvelle tournure à dix minutes de la fin.

Lancé dans la surface de réparation, Rodrygo a été accroché par Kim. Vinicius ne s’est pas fait prier pour inscrire son doublé et garder les espoirs madrilènes intacts avant la seconde manche dans huit jours à Santiago Bernabeu.

Les Munichois n’ont plus que la Ligue des champions pour sauver une saison 2023/24 marquée par la perte du titre de champion d’Allemagne, pour la première fois depuis 2013, au profit du Bayer Leverkusen, et une élimination en 16es de finale de la Coupe d’Allemagne sur la pelouse de Sarrebruck, modeste pensionnaire de 3e division.

Ils vont être contraints à un exploit majeur la semaine prochaine, que les champions d’Europe en titre de Manchester City ne sont pas parvenus à réaliser en quarts de finale aller début avril.

A l’inverse, les Madrilènes sont en position de force pour remporter la Liga, avec 11 points d’avance sur le FC Barcelone à cinq journées de la fin de la saison. Ils pourraient même assurer mathématiquement le sacre dès samedi, avant de recevoir le Bayern, en cas de victoire contre Cadix et de contre-performance du Barça à Gérone, 3e de la Liga.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Football