Suivez nous

Autres

Casse-tête pour le rugby…

Plus de 200 anciens internationaux de rugby affirmant souffrir de lésions cérébrales ont poursuivi vendredi devant un tribunal de Londres trois des instances dirigeantes de ce sport pour leur responsabilité dans leur état de santé.

Parmi les plaignants, dont la liste a été rendue publique, figurent les Anglais Phil Vickery et Mark Regan, vainqueurs de la Coupe du monde en 2003, ainsi que Gavin Henson, ancienne star du pays de Galles.

Ce groupe d’anciens internationaux ont intenté une action collective en justice contre World Rugby, la fédération internationale, mais aussi contre les fédérations anglaise (RFU) et galloise (WRU).

Riaan Swanepoel of Montauban is treated for concussion during the Pro D2 match between Mont de Marsan and Montauban on March 1, 2018 in Mont de Marsan. Photo by Manuel Blondeau / Icon Sport

Les joueurs reprochent aux instances dirigeantes de n’avoir pas mis en place des mesures appropriées pour protéger leur santé et leur sécurité.

De nombreux joueurs de rugby -et d’autres disciplines- ont révélé souffrir de troubles neurologiques (lésion cérébrale permanente, démence précoce, épilepsie post-traumatique, maladie de Parkinson, dépression…) causés par la répétition des chocs à la tête durant leur carrière.

Les noms des 212 joueurs parties prenantes dans l’affaire ont été divulgués lors d’une audience à la Cour de justice de Londres. Leur demande d’audition collective devrait être fixée en avril ou mai 2024.

Steve Thompson, un autre membre de l’équipe anglaise sacrée en 2003, fait aussi partie des plaignants, comme Sean Lamont, qui compte plus de 100 sélections avec l’Écosse, et Colin Charvis, ex-troisième ligne gallois.

Susan Rodway, l’avocate les joueurs, a déclaré que ses clients « auraient dû connaître la probabilité de complications neurologiques à long terme dues à l’accumulation de chocs à la tête ».

Dans une déclaration commune, World Rugby, la WRU et la RFU ont assuré que « le bien-être des joueurs est la première priorité du rugby et continuera de l’être. Le rugby s’est engagé à mener le programme de bien-être dans le sport, en s’appuyant sur l’évolution de la science et de la recherche pour protéger et soutenir les joueurs à tous les niveaux. »

« Leur combat nous tient à coeur » et « nous les écoutons », ont affirmé les trois organisations à l’adresse des anciens joueurs.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Autres