Suivez nous

Autres

Disparition d’une légende du rugby tricolore

L’ancien centre de Mont-de-Marsan André Boniface, légende du rugby français et icône du « French flair », est mort lundi à l’âge de 89 ans à l’hôpital de Bayonne, a appris l’AFP auprès de sa famille.

Centre de génie des Bleus, associé à son petit frère Guy, décédé prématurément dans un accident de la route le 1er janvier 1968, André Boniface a remporté quatre Tournois des cinq nations et décroché un titre de champion en 1963 et trois Challenges Yves-du-Manoir avec le Stade Montois, son club de toujours ou presque.

C’était le temps des « Boni » qui a émerveillé les terrains de l’Hexagone mais aussi ceux des îles britanniques les mois d’hiver.

Avec leur inventivité et leur soif de mouvement, ils ont été l’incarnation du French Flair, expression venue d’Angleterre pour saluer la créativité du « jeu à la française ».

L’aîné des Boniface a obtenu 48 sélections en Bleu, mais un peu moins de la moitié aux côtés de son frère Guy, lauréat de deux Tournois sans lui.

Après plusieurs périodes agitées en Bleu, les deux Montois seront écartés définitivement de la sélection en mars 1966 à la suite d’une défaite contre le pays de Galles (9-8) à Cardiff, qui aura également mis fin à la carrière internationale de Jean Gachassin, auteur d’une passe en cloche pour André Boniface interceptée par un Gallois.

Ces trois joueurs avaient en effet été désignés responsables de cette défaite par leur Fédération.

Avec Mont-de-Marsan, André Boniface avait dû attendre sa troisième finale pour soulever enfin le Bouclier de Brennus, au terme d’une finale 1963 mémorable « mais décevante sur le plan du jeu » dira Boniface, contre le voisin et ennemi Dax, distant de 40 kilomètres, disputée au Parc Lescure de Bordeaux devant un public landais forcément divisé.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Autres