Suivez nous

Athlétisme

Dopage massif au Kenya

Plusieurs dizaines de sportifs, dont le coureur de demi-fond Michael Saruni, ont été sanctionnés par l’agence antidopage kényane (Adak), dans un pays où des cas positifs sont régulièrement détectés, a-t-on appris mardi.

Au total, 44 sportifs, parmi lesquels des athlètes, des footballeurs ou des nageurs ont été sanctionnés lundi de suspensions allant d’un an à une exclusion à vie de leurs disciplines.

Au Kenya, les cas de dopage font régulièrement la une de l’actualité: une centaine de sportifs ont été sanctionnés lors des cinq dernières années.

Michael Saruni, un spécialiste du 800 m âgé de 29 ans, a écopé de quatre ans de suspension, notamment pour avoir demandé à une autre personne lui ressemblant de se soumettre à un contrôle antidopage à sa place, lors des sélections kényanes pour les Championnats du monde et les Jeux du Commonwealth, à Nairobi, en juin 2022.

Ce demi-finaliste des Jeux de Tokyo nie avoir été convoqué par les personnes chargées des tests. Il était suspendu à titre provisoire depuis janvier 2023.

En mars dernier, le directeur de l’AIU Brett Clothier avait prévenu lors d’une visite au Kenya que l’agence intensifiait ses enquêtes et ses contrôles dans le pays.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Athlétisme