Suivez nous

Football

Gaza : le foot pour « oublier » la guerre ?

« Pendant les deux heures où ils viennent jouer, ils oublient leurs peurs, les bombardements et la guerre », dit Mouayad Abou Afach, entraîneur d’une équipe de foot de la bande de Gaza où des enfants viennent taper dans un ballon pieds nus dans le sable.

A Khan Younès, ville palestinienne du sud du territoire côtier, ils sont des dizaines à venir s’entraîner aussi souvent qu’ils le peuvent sur fond de conflit qui ravage la bande de Gaza depuis près de huit mois.

« Ce projet pour que les enfants puissent jouer au football a vu le jour parce qu’il n’y a plus d’activités sportives, toute l’infrastructure des stades a été détruite », dit à l’AFP M. Abou Afach, à l’origine des rencontres.

« Nous avons peur », affirme Khaled al-Akhras, dont les fils sont occupés à courir sur le terrain. « Mais nous avons appris à pratiquer nos loisirs et à continuer à vivre même quand les bombes pleuvent au-dessus de nos têtes », confie à l’AFP ce père de famille.

La bande de Gaza est dévastée par une guerre déclenchée par l’attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre en Israël, qui a entraîné la mort de 1.194 personnes, majoritairement des civils, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

En riposte à l’attaque, Israël a lancé une offensive tous azimuts dans le territoire palestinien qui a fait au moins 36.550 morts, essentiellement des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas.

Plus d’1,7 million de Palestiniens ont été déplacés par les combats, d’après l’agence des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens (Unrwa).

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Football