Suivez nous

Autres

JO de Paris : le coup de canif de Anne Hidalgo

Avec sa sortie sur des « transports pas prêts » pour les JO, la maire de Paris Anne Hidalgo (PS) s’est attirée les foudres de l’exécutif, un coup de canif inédit dans l’unité habituellement affichée sur les sujets cruciaux pour la réussite des JO de Paris.

Depuis que la capitale française a obtenu en 2017 l’organisation des Jeux, il y a parfois eu des coups de pression, mais les attaques et les prises de bec sont le plus souvent restées derrière les murs des salles de réunion.

Cette fois, la querelle est sur la place publique depuis qu’Anne Hidalgo, à huit mois de la cérémonie d’ouverture, a émis de forts doutes sur la capacité des transports publics à être pleinement opérationnels pour les Jeux.

« S’il faut livrer des Jeux sans elle, on les livrera sans elle et puis au pire, s’il faut les livrer malgré elle, on les livrera malgré elle », a cinglé publiquement dimanche soir la ministre des Sports et des JO, Amélie Oudéa-Castéra.

La ministre a aussi manifestement très mal pris le départ prématuré d’Anne Hidalgo avant la fin d’une réunion jeudi dernier au comité d’organisation, un départ dont les équipes étaient, selon plusieurs sources, prévenues.

Ces réunions sont depuis quelques mois le théâtre d’échanges parfois acerbes entre les deux responsables politiques.

Plusieurs sources ont ainsi raconté à l’AFP cette pique lancée par Anne Hidalgo à la ministre, camarade de promotion du président de la République Emmanuel Macron à l’ENA (Ecole nationale d’administration), lui rappelant que contrairement à elle, elle était « élue » et « pas nommée » et qu’elle n’arrivait pas en cours de route.

L’été dernier, c’est un trajet sur la Seine, à l’occasion du dévoilement de la torche olympique et en présence de tout le gratin olympique, qui tourne à l’aigre lorsqu’Amélie Oudéa-Castéra demande à la maire de Paris de « nettoyer » en vue des JO des bâtiments… qui appartiennent en réalité à l’Etat, lui rétorque l’édile parisienne.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Autres