Suivez nous

Autres

Les JO de Paris face aux Législatives anticipées

Les élections législatives en France sont « un processus démocratique qui ne va pas perturber les JO », a affirmé lundi Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO) en marge d’une visite d’école à Paris, au lendemain de l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale.

« Nous voyons une grande unité en faveur des JO à Paris », a martelé Thomas Bach. « La France est habituée à faire des élections et ils vont le faire encore une fois, on aura un nouveau gouvernement et un nouveau Parlement et tout le monde va supporter les JO », a-t-il dit, interrogé sur les conséquences de ces élections à trois semaines des Jeux.

Mais de son côté, la Maire de Paris est beaucoup plus circonspecte.

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a estimé que décider d’une dissolution de l’Assemblée « juste avant les JO était extrêmement troublant », en marge de la visite d’une école à Paris aux côtés du président du CIO Thomas Bach, assurant que « rien ne viendra gâcher » les JO.

« Je ne peux être qu’inquiète » après le résultat de l’extrême droite. « Après la sidération » de l’annonce de la dissolution, « une dissolution juste avant les JO c’est extrêmement troublant mais comme tous les responsables politiques je serai sur le terrain », a-t-elle dit, assurant que « rien ne viendra gâcher » les Jeux ».

Rappelons qu’au soir de la large victoire du Rassemblement National de Jordan Bardella aux élections européennes avec plus de 31,5% des suffrages, le président français Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée nationale et ordonner des élections anticipées pour le 30 juin et le 7 juillet prochains.

KD avec MAP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Autres