Suivez nous

Gouvernance / Formation

Migrations contrôlées des jeunes footballeurs

La directrice pays du Bureau de l’Organisation internationale du travail (OIT), N’Deye Coumba Diop ainsi que des ex footballeurs internationaux ont sensibilisé à une migration planifiée et consentie chez les jeunes joueurs et joueuses de football de plusieurs écoles, lors d’une séance samedi 10 février 2024 à Abidjan-Yopougon.

Cette activité est organisée par l’OIT, en collaboration avec l’Union des footballeurs professionnels de Côte d’Ivoire (UFPCI), la Fondation Didier Drogba et la plateforme des centrales syndicales sur la migration (PCSM-CI).

Elle vise à informer et sensibiliser les jeunes footballeurs à l’importance d’une migration choisie et bien préparée afin de leur permettre de savoir et comprendre comment planifier et réaliser un projet de migration dans des conditions de liberté, de dignité, d’équité et de sécurité et atteindre un travail décent.

Il s’agit également de présenter les risques et de donner des orientations et des informations fiables.

La directrice de l’OIT, N’Deye Coumba Diop a exprimé que la pratique du football doit être considérée comme une profession à part entière, nécessitant la protection des droits fondamentaux de ses praticiens.

Selon elle, pour ceux qui ne parviennent pas à réaliser leurs aspirations d’une carrière internationale dans ce domaine, l’investissement dans leur éducation et leur formation professionnelle représente une alternative valable pour s’intégrer aisément dans la vie active.

La directrice a mis en lumière le fait que de jeunes footballeurs aspirant à migrer se retrouvent souvent victimes de recruteurs malveillants, se retrouvant à l’étranger à exercer des professions pour lesquelles ils n’ont pas été préparés.

Son message souligne la nécessité de discerner les faux recruteurs des authentiques, ainsi que la responsabilité des familles de diligenter une recherche approfondie d’informations avant de saisir ces opportunités.

 » Nous voulons que vous vivez votre rêve et les futures idoles dans de grandes équipes mais on veut aussi s’assurer que vous connaissiez toutes les informations pour bien gérer votre carrière en tant que footballeur », a-t-elle déclaré.

Quelques ex-footballeurs internationaux, lors de la séance de sensibilisation de l’OIT Les anciens footballeurs, parmi lesquels figurent notamment Wilfried Kanon, Djibril Cissé, Didier Ottokoré, Ghislain Akassou et Zoro Marc, président de L’UFPCI, ont prodigué des conseils avisés aux parents, les exhortant à exercer vigilance et prudence quant à l’avenir professionnel de leurs enfants.

Ils ont instamment recommandé la discipline et la rigueur à ces derniers, tout en exprimant le souhait que ces jeunes sportifs puissent poursuivre un cursus éducatif régulier au sein des centres de formation qu’ils fréquentent.

Chaque année, on estime à environ 6000 le nombre de jeunes hommes et femmes qui migrent de l’Afrique occidentale vers des pays étrangers. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire occupe la deuxième place des pays à fort taux d’immigration irrégulière, selon un rapport de l’OIT.

Dans la majorité des cas, ces jeunes sont peu préparés, peu ou mal informés ou mal formés sur leurs droits.

KD avec AIP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Gouvernance / Formation