Suivez nous

Athlétisme

Mort tragique du marathonien Kelvin Kiptum

Les hommages se multiplient lundi après l’annonce du décès dans un accident de la route du détenteur du record du monde du marathon, le Kényan Kelvin Kiptum, favori pour le titre olympique aux Jeux de Paris cet été.

L’athlète âgé de 24 ans, marié et père de deux enfants, est mort dimanche soir vers 23H00 (20H00 GMT) à proximité de la localité de Kaptagat, dans la vallée du Rift, sa région d’origine où il vivait et s’entraînait, a annoncé la police.

Kelvin Kiptum conduisait une voiture avec deux passagers à bord: son entraîneur Gervais Hakizimana, également tué sur le coup, et une femme sérieusement blessée et transportée à l’hôpital.

Selon un rapport de police consulté par l’AFP, « il a perdu le contrôle (du véhicule) et fait une sortie de route », roulant sur « environ 60 mètres avant de heurter un gros arbre ».

Des images diffusées par les médias kényans montrent sa voiture, le pare-brise enfoncé et le toit disloqué par l’impact.

Kiptum avait fait une irruption tonitruante dans le monde du marathon en battant à Chicago en octobre dernier le record du monde (2 h 00 min et 35 sec) détenu par la légende de la discipline, son compatriote Eliud Kipchoge, pour le troisième marathon de sa carrière seulement.

Il avait également remporté les deux précédents, à Valence en 2022 et Londres en 2023.

Kiptum avait annoncé qu’il allait tenter de devenir le premier homme à courir un marathon officiel sous la barre symbolique des deux heures à Rotterdam le 14 avril.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Athlétisme