Suivez nous

Moteurs

Sainz (Auto) et Brabec (Moto) remportent le Dakar 2024

L’Espagnol Carlos Sainz (Audi) a remporté vendredi son quatrième titre dans le Dakar en auto, au terme de la 12e et dernière étape à Yanbu (Arabie saoudite), qui a vu le deuxième sacre de l’Américain Ricky Brabec (Honda) en moto.

Vainqueur le plus âgé d’un Dakar, « El Matador », 61 ans, ajoute ce titre à ceux de 2010 (Volkswagen), 2018 (Peugeot) et 2020 (Mini). Il offre au passage le premier titre d’Audi sur l’épreuve.

En tête depuis la fin de la 6e étape, une course sur deux jours dans le désert de l’Empty Quarter, Sainz, double champion du monde des rallyes (1990, 1992), a géré son avance toute la deuxième semaine grâce à ses coéquipiers chez Audi, le Suédois Mattias Ekström et le Français Stéphane Peterhansel.

S’il a de nouveau échoué dans sa quête du Dakar, le Français Sébastien Loeb a joué des coudes jusqu’à la 11e étape avec l’Espagnol.

Ses problèmes mécaniques dans l’étape « la plus costaud de la deuxième semaine » selon le patron du Dakar, l’auront toutefois privé une nouvelle fois du sacre sur l’épreuve mythique, « son objectif principal » désormais.

Peu avant 09h00 GMT, la légende des rallyes n’était pas encore arrivée mais pointait en tête de l’ultime étape de cette édition du Dakar.

La « 48H Chrono » a été fatale à bon nombre de favoris à l’image du Qatarien Nasser Al-Attiyah (Prodrive), tenant en titre et qui a finalement jeté l’éponge à la 9e étape, le Saoudien Yazeed Al-Rajhi (Toyota) ou Stéphane Peterhansel.

En moto, les candidats étaient plus nombreux dans la course au sacre ultime, avec trois Honda et une Hero.

C’est finalement Ricky Brabec, déjà sacré en 2020, qui a tiré son épingle du jeu, profitant de sa régularité tout au long du Dakar et d’une victoire lors de la 10e étape.

L’Américain, 32 ans, avait chipé la première place au général à son coéquipier Pablo Quintanilla à l’issue de la 6e étape et ne l’a plus quittée, parfois talonné de quelques secondes par le Botswanais Ross Branch.

Il a fini par creuser l’écart dans les dernières étapes de moto, grâce à de bonnes navigations sur des pistes délicates.

Gros coup pour l’écurie rouge Honda qui a marqué les esprits avec trois motos sur le podium, dont celle du Français Adrien Van Beveren, enfin dans les trois premières places.

A 33 ans, « VBA » a fait d’un sacre sur le Dakar son rêve ultime et a remporté 2 étapes, dont la 48H Chrono dans les dunes de Rub al-Khali, son terrain de jeu préféré.

Le Nordiste, très ému à l’arrivée, a apprécié « d’être enfin monté sur le podium », le « fruit de (s)on travail ». « J’étais même en mesure de gagner. Je me suis battu jusqu’à la fin. Je vais continuer pour aller au bout du rêve », a-t-il enchaîné.

Comme chaque année, les organismes des motards ont été mis à rude et des favoris ont jeté l’éponge, comme le Britannique Sam Sunderland.

Cette 46e édition de l’emblématique rallye-raid, réputé pour être le plus difficile au monde, a été marquée par le décès du motard espagnol Carles Falcon à l’âge de 45 ans, un peu plus d’une semaine après avoir été grièvement blessé lors d’une chute lors de la 2e étape.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Moteurs