Suivez nous

Gouvernance / Formation

Sport et violences, éternel combat…

L’instance nationale du supportérisme se réunit lundi sous l’égide de la ministre des Sports, avec comme objectif de juguler les violences qui gangrènent le foot français et ont conduit récemment à la mort d’un supporter.

Aucune décision n’est attendue lundi, l’Instance nationale du supportérisme (INS) n’étant pas une structure décisionnelle, mais cette séance plénière, à 10h30 au ministère des Sports, doit permettre de reprendre le dialogue et à la ministre Amélie Oudéa-Castéra de préciser son projet.

Depuis la mort début décembre d’un supporter à Nantes, le gouvernement a décidé de resserrer la vis avec de multiples interdictions de déplacements de supporters.

Une politique d’urgence confrontée aux décisions du Conseil d’Etat, qui a suspendu plusieurs arrêtés ministériels et préfectoraux d’interdiction, soulevant « une atteinte grave et manifestement disproportionnée aux libertés fondamentales ».

« Il faut construire une architecture globale pour s’attaquer efficacement au problème, parce que pour l’instant on réprime mais on ne réprime pas efficacement », souligne auprès de l’AFP le sociologue Nicolas Hourcade, spécialiste du supportérisme et membre de l’INS.

Contrairement à l’Angleterre ou l’Allemagne qui ont réussi à contenir les violences depuis les années 1990, « la difficulté qu’a la France c’est de ne pas avoir une ligne directrice claire, d’être incapable d’identifier les individus violents et de les écarter durablement des stades », continue-t-il.

Une source gouvernementale explique que le projet est d’organiser, début janvier, « un moratoire à l’initiative de la Ligue et des clubs, dans le cadre d’un plan d’action plus vaste et avec pour objectif de prendre de nouvelles mesures collectivement pour l’avenir ».

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Gouvernance / Formation