Suivez nous

Autres

Teddy Riner en démonstration à Marrakech

Sans aucune difficulté, Teddy Riner a remporté dimanche l’Open de judo de Marrakech, tournoi de second plan qui faisait figure de simple préparation à pile deux mois de sa quête de troisième titre olympique chez les lourds.

Après avoir fait l’impasse sur les Championnats du monde à Abou Dhabi en mai, on ne pensait pas revoir le Français sur un tatami en compétition officielle avant le 2 août prochain à l’Arena Champ-de-Mars.

Mais Riner, qui vit à Marrakech, a décidé en voisin de s’aligner sur ce tournoi qui ne revêtait aucune sorte d’importance sportive pour le double champion olympique des lourds (2012 et 2016).

Il n’a pas eu à sortir le grand jeu pour battre en quart le Marocain de 22 ans Anass Rhefraoui, disqualifié après trois pénalités, puis en demie le Français de 23 ans Tieman Diaby, enroulé sur le dos (ippon).

En finale, dans une ambiance de gymnase, il a ensuite fauché facilement le Camerounais de 30 ans Daniel Mepoui Anong, 102e mondial sans référence internationale.

Sur la route d’un troisième sacre cet été, cet Open de Marrakech a tout du moins permis au Français de ramasser quelques points (100) au ranking olympique pour conforter sa place parmi les huit têtes de série, qui n’était cependant pas en danger.

Virtuellement 7e tête de série aux JO, Riner pourrait même passer 6e devant le Japonais Tatsuru Saito s’il remportait le week-end prochain l’Open de Madrid, tournoi auquel il est pour l’instant inscrit.

Le statut de tête de série permet d’avoir normalement un tableau plus abordable. En 2021, à Tokyo, Riner n’était pas tête de série et il avait perdu en quart contre le Russe Tamerlan Bashaev, avant de se consoler avec la médaille de bronze.

KD avec AFP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Autres