Suivez nous

Autres

Sport cérébral : le Maroc en force

L’équipe nationale prend part au championnat mondial de lecture rapide et du mind mapping, co-organisé par le Maroc avec 21 candidats 15 dans la catégorie Junior et 6 adultes.

Cette compétition qui se tient simultanément à la Fondation de la Mosquée Hassan II à Casablanca et en Pologne, s’étale sur deux jours (29 et 30 avril). Le premier est consacré au Mind-mapping, tandis que le deuxième est dédié à la lecture rapide.

Co-organisé par l’Association Marocaine des Sports et du Cerveau (AMSC), le groupe Buzan International et l’Association pour Apprentissage et Cerveau (APAC), cet événement a pour objectif de permettre aux marocains de faire partie des équipes en compétition internationale de lecture rapide et mind mapping et de bénéficier d’une multitude de formations auprès d’un collectif d’experts spécialisé dans les sports du cerveau.

La confiance placée au Maroc par le groupe Buzan International intervient après la performance remarquable réalisée l’année dernière par la sélection marocaine des athlètes du cerveau, qui a été classée 1ère à l’échelle mondiale dans la catégorie Junior et 2ème pour la catégorie Adultes.

Ce championnat invite les participants à explorer les capacités infinies et insoupçonnées du cerveau, et à mettre au défi des compétences essentielles notamment la concentration, la mémorisation et autres techniques d’apprentissage.

Lors d’une conférence de presse, tenue samedi à Casablanca peu avant l’entame de la compétition, la présidente de l’AMSC, Majda Brabij a souligné que l’équipe nationale est composée de 63 pc de femmes et 37 pc d’hommes, notant que le Maroc est le premier pays arabe et africain à co-organiser cette compétition internationale.

Le Maroc participe à cette compétition internationale d’envergure aux côtés de 20 pays, a-t-elle ajouté, relevant que le premier jour est consacré au Mind mapping avec un sujet que les candidats vont traiter de manière libre pour voir comment chacun va percevoir la thématique.

Concernant la compétition de la lecture rapide qui aura lieu dimanche, les organisateurs proposent un livre, édité pour la première fois et n’existe pas sur le marché, a précisé Mme Brabij, ajoutant que les candidats disposent de deux heures pour le lire avant de répondre à des questions concernant ce titre.

Dans cette compétition, le classement se fait sur la base de la vitesse de la lecture et l’indice de rétention et de compréhension, en l’occurrence le nombre de bonnes réponses corollées à la vitesse de la lecture.

Les candidats marocains sont trilingues, ils prennent part à ce concours en trois langues, à savoir l’arabe, l’anglais et le française, a tenu à souligner l’experte internationale en matière de sports du cerveau, notant que cette compétition favorise le développement de trois compétences essentielles dans la vie professionnelle et le cursus académique, en l’occurrence l’optimisation du temps, l’acquisition de l’information et de la connaissance et la capacité à attirer l’attention sociale.

L’équipe marocaine, composée de toutes les catégories d’âge allant de 7 ans et demi à 44 ans, compte des participants de l’école publique à travers la participation de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Casablanca-Settat.

KD avec MAP

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

À VOIR

Advertisement

Plus sur Autres